A tree walker

Je suis assise dans le parc.
Entre les pétales de la tulipe il y a une lumière chaude où je voudrais plonger comme une abeille, uniquement pour le plaisir, l’air affairé, mais si je n’avais pas le choix, même un bourdon un peu lourdaud ferait l’affaire.
Aujourd’hui je viens de visiter mon ophtalmo, qui m’a reconfirmé que tout va bien et la petite tache noire sur la rétine, qui m’embêtait il y a deux ans, n’est qu’une petite cicatrice insignifiante.
Je pense à l’intensité du bonheur que je ressentais quand je quittais le médecin il y a deux ans avec la confirmation que ça ne bouge pas, qu’il n’y a rien de mal, au contraire que c’est quelque chose de guérri. Je criais en moi: “Je vous aime tous, les gens qui sortez de la supérette, les gens aux vélos, les ados, les vieillards luxembourgeois. Ma vue est parfaite, je…

View original post 155 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s